21 novembre 2013
21 novembre 2013,
 1

Vous avez peut être entendu parler récemment d’une nouvelle espèce de requin marteau découverte aux Etats-Unis, AILERONS décrypte en quelques lignes cet évènement !

Selon l’UICN, les requins marteaux halicornes sont en danger, victimes de la surpêche et du finning, comme la majorité des espèces de requins connues dans le monde.
Les requins marteaux sont désormais au nombre de 10 espèces connues. Cette nouvelle espèce rare découverte, nommée Sphyrna gilberti par l’équipe de chercheurs de l’université de Caroline du Sud, ressemble à s’y méprendre aux requins marteaux halicornes, Sphyrna lewini. La différence entre les deux espèces est cryptique, c’est à dire qu’elle concerne le génome et un caractère biologique interne. En effet, la nouvelle espèce compte 10 vertèbres de moins que le requin marteau halicorne.

L’équipe de Joe Quattro avait déjà publié en 2006 cette différence génétique, lors d’une étude tout autre, sur une espèce de poisson rare. Des juvéniles de requins marteaux, en interaction avec l’espèce de poisson étudiée, avaient alors été prélevés et la différence génomique mise en évidence une première fois.

Pour confirmer cette trouvaille, 80 autres juvéniles de requins marteaux ont été péchés et euthanasiés entre 2001 et 2003. L’étude, publiée en août 2013, montre alors une différence dans le nombres de vertèbres de 54 spécimens, identifiés alors comme une nouvelle espèce.
Le naturaliste Carter Gilbert avait noté en 1967 qu’un requin-marteau halicorne avait été trouvé avec dix vertèbres en moins. C’est le seul à la connaissance de ces chercheurs à avoir mentionné cette étonnante différence, d’où le nom de cette nouvelle espèce, comme un dernier hommage.

images (1)

images

téléchargement

One response on “Une nouvelle espèce de requin découverte en Caroline du Sud

  1. […] Une nouvelle espèce de requin découverte en Caroline du Sud […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.